MAM visée par une enquête pour «abus de confiance»

le
0
Selon Le Parisien , des investigations sont lancées sur des mouvements de fonds suspects dans le fief de l'ancienne ministre et de son père, Bernard Marie, à Saint-Jean-de-Luz.

L'ancienne ministre Michèle Alliot-Marie et son père, Bernard Marie, se retrouvent dans le viseur de la justice, pour des mouvements de fonds suspects dans leur fief de Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Atlantiques. Une information judiciaire a été ouverte à leur encontre le 13 juin à Nanterre pour «abus de confiance au préjudice de plusieurs associations locales», révèle vendredi Le Parisien . Elle a été confiée à trois juges d'instruction financiers.

Lancées après une enquête préliminaire de six mois, consécutive à un signalement en décembre 2012 de Tracfin, la cellule de lutte contre le blanchiment d'argent, les investigations portent sur des mouvements de fonds suspects entre des associations liées à l'office de tourisme de Saint-Jean-de-Luz et un hôtel de la loca...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant