MAM sur le jet privé de Tunisie : «Si c'était à refaire, je ne le ferais pas»

le
0
VIDÉO - La ministre des Affaires étrangères a emprunté lors de vacances l'avion d'un homme d'affaires lié à un proche de Ben Ali. Pressée de s'expliquer, la ministre réfute toute proximité entre cet homme et l'ex-président tunisien.

Elle ne démissionnera pas sur des «choses fausses» et dénonce les «mensonges» du Canard enchaîné. Accusée d'avoir bénéficié des largesses d'un homme d'affaires tunisien proche du président déchu Ben Ali, la ministre des Affaires étrangères a récusé mercredi les affirmations de l'hebdomadaire satirique, qui affirme qu'elle a voyagé dans un avion appartenant à un proche du clan Ben Ali. Elle a rejeté mercredi toute idée de démission, réclamée par l'opposition socialiste, se disant «meurtrie».

Selon le Canard enchaîné, la ministre et son conjoint ont utilisé entre Noël et le Jour de l'An cet avion pour aller de Tunis à Tabarka, avec des membres de leur famille, les parents de Michèle Alliot-Marie. Le journal présente Aziz Miled, le propriétaire de l'avion et de l'hôtel où a séjourné le couple, comme un proche de Belhassen Trabelsi, beau-frère de l'ex-président Zine el Abidine Ben Ali. Le cabinet de la ministre ne niait pas dès mardi soir l'utilisa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant