MAM se sera battue jusqu'au bout

le
0
La ministre des Affaires étrangères a tenté de tenir bon malgré plusieurs semaines de polémique sur ses vacances tunisiennes controversées.

«TIENS BON ! Tes amis sont avec toi. N. S.» La scène se passe le 16 février, dans le salon Murat à l'Élysée. Au cours du Conseil des ministres, Nicolas Sarkozy fait passer ce mot de soutien à Michèle Alliot-Marie. Ce message, Michèle Alliot-Marie l'a bien sûr conservé précieusement, en gardant secret son contenu. Depuis quelques jours, elle l'exhibe à quelques visiteurs. Mais ce message date de dix jours. Depuis, le président a pesé le pour et le contre. Il a changé d'avis.

 

«Bien faire et laisser dire» 

 

Hier encore, pourtant, la ministre des Affaires étrangères donnait le change. Elle s'acharnait à vouloir démontrer qu'elle ne risque rien. Que ses «amis», Nicolas Sarkozy en tête, ne lui demanderaient pas de quitter le gouvernement. «Je suis, dit-elle, dans la disposition d'esprit de quelqu'un qui a beaucoup de travail pour les prochains mois.» Vendredi matin, avant de s'envoler pour le Koweït, elle a encore balayé l'option de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant