MAM : "Je vais perdre de l'argent en allant au Parlement européen"

le
0
Michèle Alliot-Marie a été battue aux législatives de 2012.
Michèle Alliot-Marie a été battue aux législatives de 2012.

Les élections européennes approchent et certaines candidatures font polémique. Quel que soit leur parti, nombreux sont les candidats à avoir été placés sur des listes à des postes éligibles faute d'avoir gagné un scrutin national. Michèle Alliot-Marie, battue en juin 2012 aux législatives à Saint-Jean-de-Luz après avoir dû quitter le Quai d'Orsay à la suite du scandale Ben Ali, fait partie des politiciens visés. Mardi soir, sur i>Télé, une journaliste a fait remarquer à la tête de liste UMP pour la circonscription Sud-Ouest que les élections européennes sont un scrutin qui permet souvent de recaser les politiques battus dans d'autres élections. L'ancienne ministre a rétorqué que son activité actuelle lui rapporte bien plus d'argent que le salaire qu'elle gagnerait au Parlement européen. "Je vais perdre de l'argent en allant au Parlement européen. Je ne le fais pas pour l'argent ! Si je vais aux européennes, c'est que j'ai envie de faire quelque chose pour l'Europe, et pas pour un avantage quelconque", a-t-elle précisé. Interrogé par Le Scan du Figaro, Florimond Olive, en charge de la communication de Michèle Alliot-Marie, explique que la perte financière sera effectivement très importante pour l'ex-garde des Sceaux, car cette dernière s'engage "à se consacrer à 100 %" à son activité de parlementaire européen. 6 000 euros par mois En ce qui concerne la rémunération strasbourgeoise, un député européen gagne plus de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant