Malus 2013 : le feuilleton continue

le
0
Les volte-faces du gouvernement n'épargnent pas le secteur automobile. Dans sa logique de taxer toujours plus les automobilistes, l'Assemblée nationale a rétabli le projet initial beaucoup plus salé.

Merci Bercy! La semaine dernière, les automobilistes et les constructeurs ont poussé un soupir de soulagement en apprenant que les députés avaient adouci le nouveau barème de bonus-malus inscrit dans la loi de Finances 2013. C'était oublier Jérôme Cahuzac, Ministre du Budget, qui vise la réduction du déficit du système. Il faut dire que le cadeau fiscal de 4000 euros accordé depuis l'été dernier aux véhicules hybrides n'aide pas à l'équilibre d'un dispositif censé depuis le début épargner les modèles français. En rétablissant les 1000 euros de taxes pour la catégorie 151 à 155 g/km, les pouvoirs publics se tirent une balle dans le pied. Non seulement cette décision n'épargne pas les véhicules français mais, plus grave, elle conduit à détourner les automobilistes d...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant