Maltraitance : un couple jugé après la mort du petit Enzo

le
0
Un maître-chien de 31 ans est accusé d'avoir battu à mort le fils de sa compagne en 2008. La mère comparaît pour abstention volontaire d'empêcher un crime.

Il ya quatre ans, Enzo, 2 ans, mourait sous les coups du concubin de sa mère. Lundi, le couple comparaît devant la cour d'assises de Seine-et-Marne pour répondre de la mort du petit garçon.

Jugé pour «meurtre» et «violence aggravée», Julien Chevalier, un maître-chien de 31 ans, encourt une peine de trente ans de réclusion. La mère de l'enfant, Cécile Sergent, 27 ans, comparaît quant à elle pour «abstention volontaire d'empêcher un crime». Elle risque une peine maximale de cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Le drame remonte au 31 mai 2008, dans un appartement de Nemours en Seine-et-Marne, où Enzo se trouve avec sa mère et son nouveau compagnon. Au motif que l'enfant n'obéit pas, Julien Chevalier lui assène des gifles et des coups de pied, utilisant même une laisse et un balai. «J'ai voulu le faire obéir, comme je le fais avec mes chiens», expliquera-t-il aux enquêteurs après son interpellation. Il aurait même dit au petit Enzo que «s'il con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant