Malouines : la tension monte entre Buenos Aires et Londres

le
0
Trente ans après la guerre des Malouines, la présidente Kirchner veut saisir l'ONU après l'annonce de l'envoi d'un destroyer britannique dans la région.

La venue du prince William il y a une semaine aux Malouines n'est vraiment pas du goût des Argentins, qui revendiquent leur souveraineté sur l'archipel britannique de l'Atlantique sud. Encore moins l'envoi sur place du destroyer HMS Dauntless dans les mois à venir. Et, quand un tabloid anglais évoque la présence d'un sous-marin nucléaire dans la région, la tension grimpe à son comble, trente ans après la guerre britannico-argentine.

La présidente argentine, Cristina Kirchner, a annoncé mardi qu'elle allait déposer une plainte au conseil de sécurité des Nations Unies sur la question, dénonçant «un grave danger pour la sécurité internationale».

«Ils sont en train de militariser l'Atlantique-sud une nouvelle fois: nous ne pouvons pas interpréter autrement l'envoi d'un destroyer ultramoderne accompagnant l'héritier du trône, que nous aurions préféré d'ailleurs voir en tenue civile», s'est emporté la présidente argentine face à un parterre d'hommes politiques

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant