Malmené, le Barça rejoint le Real en tête

le
0
Malmené, le Barça rejoint le Real en tête
Malmené, le Barça rejoint le Real en tête

À l'instar de leur poussif début de saison, le Barça a galéré face au surprenant Eibar. Une galère qui se conclut tout de même par une nouvelle victoire (3-1), un triplé de Suárez pour son premier anniversaire catalan et une place de leader ex-aequo avec le Real Madrid.

FC Barcelone 3-1 SD Eibar

Buts : Suárez (21e, 48e, 85e) pour le Barça // Baston (10e) pour Eibar

Les ingrédients réunis promettent quelques galères. Un leader sur le flan, une défense aux abonnés absents, et un jeu aux liaisons rouillées. Autant de pépins qui, selon toute vraisemblance, doivent mettre au supplice n'importe quelle équipe. Sauf le FC Barcelone, donc. Une nouvelle fois dans le dur, les hommes de Luis Enrique se sont sortis du piège Eibar - certes surprise de Liga mais sans réel fait de gloire depuis sa montée il y a de ça un an et demi. D'abord menés, et ce pour la huitième fois lors des quinze rencontres officielles de cet exercice, ils ont pagayé à contre-courant avant de régler la mire. Luis Suárez, par trois fois, fête ainsi son premier anniversaire blaugrana en offrant autant de points à ses comparses. Des points qui permettent ainsi au FCB de recoller au Real Madrid, seul leader de la Liga grâce à son goal average largement supérieur. Le bilan comptable des Azulgranas a justement de quoi inquiéter la concurrence : moribond et, parfois, apathique, ce Barça fait tout de même le plein. Le retour des blessés et l'intégration des recrues a de quoi présager de sacrés maux de tête du côté de la Castellana madrilène

Un Colchonero fait la nique au Camp Nou


Les prémices du coup d'envoi négligent presque l'importance de cette réception d'Eibar. Le Camp Nou et ses travées garnis de touristes rendent, coup sur coup, hommage à Johan Cruyff, atteint d'un cancer des poumons. Les salves d'applaudissements conclues, les spectateurs barcelonais apprécient la banderole déployée dans le rond central. Le message, clair, prend à contre-pied l'UEFA et son amende infligée au FCB, la faute à des drapeaux indépendantistes présents dans les gradins. Une ambiance qui réjouit Eibar et son costume de surprise de ce début de saison. À la timide entrée en matière des Blaugrana, les Basques répondent par une ouverture du score de leur Colchonero. Borja Baston, en bon renard, reprend un dégagement casse-cou de Bravo des vingt mètres et marque dans des buts vides. Le coup de bambou se fait sentir, aussi bien dans les travées que sur la pelouse du Camp Nou. À la rue dans les duels et face au pressing adverse, les Catalans trouvent tout de même la…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant