Mali-Une explosion tue un dirigeant touareg près d'un camp de l'Onu

le
0
    KIDAL, Mali, 9 octobre (Reuters) - Un dirigeant d'un groupe 
rebelle touareg a été tué samedi à Kidal, ville dans le nord du 
Mali, lors de l'explosion de sa voiture à quelque 300 mètres 
d'une base de l'Onu, où il s'était entretenu avec des troupes 
françaises et onusiennes, ont dit des responsables. 
    Un caméraman de Reuters a vu le véhicule en flammes après 
l'explosion qui a tué Cheikh Ag Aoussa. 
    Une porte-parole de la mission de l'Onu au Mali, la Minusma, 
Radhia Achouri, a confirmé l'incident, susceptible d'attiser 
encore davantage les tensions entre deux factions touaregs à 
Kidal. 
    La Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), qui réunit 
les principaux groupes rebelles touaregs du nord du Mali, et les 
miliciens du Gatia (Groupe autodéfense touareg imghad et 
alliés), favorables au gouvernement, s'affrontent régulièrement 
depuis qu'un     accord de partage au pouvoir à Kidal, mis en 
place en février, a commencé à vaciller. 
    Fin juillet, des combats entre les deux factions avaient 
fait une vingtaine de morts et une quarantaine de blessés. 
  
    Cheikh Ag Aoussa était un commandant haut placé au sein de 
la CMA. 
 
 (Souleymane Ag Anara, Benoît Van Overstraeten pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant