Mali : une centaine de soldats français en opération dans le nord

le
0
Mali : une centaine de soldats français en opération dans le nord
Mali : une centaine de soldats français en opération dans le nord

Les forces françaises présentes au Mali ont mené deux opérations dans la nuit de mercredi à jeudi dans le nord du pays. Cette offensive a été annoncée jeudi, sur i>TELE, par le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian. Selon une source administrative malienne jointe depuis Bamako, «plus d'une centaine de militaires français ont quitté Tombouctou par voie terrestre pour le nord», «avec le matériel nécessaire».

Une source militaire africaine au sein de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) mentionne l'engagement de «moyens aériens et terrestres.» «Ce n'est pas la plus importante opération militaire depuis la reprise des villes, mais c'est une opération militaire nécessaire pour que les terroristes ne se reconstituent pas», ajoute cette même source militaire.

Une autre source militaire étrangère, qui a requis l'anonymat, affirme que les opérations se poursuivaient jeudi matin. «Nous n'avons pas encore de bilan. (...) Il est clair que les combattants du Mujao, les héritiers d'Abou Zeïd, et la katiba (unité combattante, NDLR) de Belmokhtar sont dans le viseur. Ils tentent de se reconstituer. Peut-être même qu'ils ont du matériel militaire venu de la Libye», a-t-elle ajouté.

Bilan «extrêmement positif» pour l'opération Serval

Interrogé ce jeudi par i>TELE , Jean-Yves Le Drian a relevé que «tout n'est pas fini, les risques terroristes dans cette partie de l'Afrique restent importants». «Nous allons garder un millier de soldats qui font du contre-terrorisme, y compris cette nuit, a-t-il poursuivi. On intervient pour cibler des groupes en reconstitution sur deux théâtres, à la fois aux environs de Tombouctou (nord-ouest) et dans l'Adrar des Ifoghas (région de Kidal, extrême nord-est)». Plus généralement, le bilan de l'opération Serval, lancée il y a un an contre les groupes armés occupant le nord du Mali, «est extrêmement positif», selon le ministre.

Dans un communiqué ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant