Mali : un succès légitimement salué qui risque d'être provisoire

le
0
DÉCRYPTAGE - Le succès de l'opération Serval ne doit pas éclipser les difficultés restantes au Mali : la poursuite de la lutte contre le terrorisme et la stabilité du pouvoir.

Difficile de ne pas partager la liesse communicative qui a accompagné samedi la visite de François Hollande à Sévaré, Tombouctou et Bamako. Les Maliens ne s'y sont pas trompés, qui ont réservé au chef de l'État un accueil digne d'un «libérateur» lors de ce périple éclair. La «fenêtre» était idéale. Elle s'inscrivait au faîte d'une dynamique qui a conduit, en trois semaines, les militaires français, symboliquement épaulés par leurs frères d'armes maliens, à reprendre sans coup férir le nord du pays, jusqu'à Kidal au nord. Juste avant d'avoir à rentrer dans le dur et que s'engage un combat autrement plus ardu avec les djihadistes retranchés dans leurs montagnes des Iforas. Sur le plan diplomatique, la visite est intervenue au seuil d'une semaine cruciale qui verra François Hollande, mard...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant