Mali : un État fantôme au bord de la rupture

le
0
DECRYPTAGE - Le Mali, jadis cité en exemple dans la région, s'est peu à peu enfoncé dans les conflits.

C'est une longue descente en enfer. Longtemps considéré comme une des rares nations démocratiques de l'Afrique francophone et cité à ce titre en exemple, le Mali est devenu une sorte d'État fantôme, un «failed State» où l'autorité politique et les services gouvernementaux s'effondrent alors que des groupes terroristes font régner leur ordre.

Entamée depuis de nombreuses années sans que la communauté internationale n'y prenne garde, la glissade s'est accentuée voici un an. Confronté dans le Nord à une insurrection touareg soutenue par al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi), Amadou Toumani Touré dit ATT, le dernier président sorti des urnes, n'a rien vu venir. Retranché dans son palais de Koulouba, l'homme était dans le déni. Il ne se rendait pas compte qu'il avait perdu la confiance de ses troupes, de sa population et de ses voisins. Quant à l'Occident, i...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant