Mali: Raffarin conseille du «sang-froid» à ses amis

le
0
Après les critiques formulées par certains membres de l'opposition sur l'intervention française au Mali, Jean-Pierre Raffarin a appelé les responsables français à être «rassemblés face au terrorisme islamiste».

Si ce n'est pas une leçon, ça y ressemble fort: pour Jean-Pierre Raffarin, «ce n'est pas pendant les périodes de guerre qu'on s'amuse à critiquer ses chefs». L'ex-premier ministre a fait cette mise au point sur l'intervention française au Mali ­dimanche, au «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro».

Il visait notamment deux hommes dont il est proche, Valéry Giscard d'Estaing et Axel Poniatowski, mais aussi Brice Hortefeux. Le premier avait évoqué un «risque de néocolonialisme». Le second s'était prononcé contre un engagement des troupes françaises au sol. Le troisième, enfin, avait dénoncé une «impréparation» diplomatique.

«Quand on engage les troupes françaises, c'est une situation d'extrême gravité et dans ces circonstances, il faut avoir du sang-fr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant