Mali : les pilotes français assurent mener des raids chirurgicaux

le
0
Les pilotes qui participent au dispositif aérien français de la mission «Serval» assurent n'avoir constaté aucun dommage colatéral.

Bamako

«Ce sont des avions qui ont volé hier, aujourd'hui et qui revoleront demain. Ils sont en alerte, prêts à décoller à tout moment.» Le lieutenant-colonel Stéphane - en mission, les militaires ne donnent pas leur nom - est chef d'escadron. Il commande le détachement Mirage 2000D de Bamako, composé de six Mirage. Deux autres Mirage et six rafales, stationnés à N'Djamena, ainsi que des avions ravitailleurs et de renseignement, forment le dispositif aérien français de la mission «Serval».

Il a pour mission d'appuyer les soldats déployés au sol ou de frapper les positions ennemies - «c'est ce qu'on appelle de l'interdiction», précise le lieutenant-colonel Stéphane. Et c'est précisément l'objectif des nombreux raids menés depuis plus d'une semaine autour de la ville de Kidal, dans le nord-est du Mali: «On cherc...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant