Mali : les islamistes menacent Hollande

le
0
Le Mujao, proche d'al-Qaida, dénonce les efforts de Paris en vue d'une intervention armée. Et, pour la première fois, s'en prend au président de la République.

François Hollande souhaitait rencontrer l'Afrique à petits pas. Mais un dossier, la crise malienne, s'est imposé et a exigé d'accélérer le rythme. Les derniers événements n'ont fait que le prouver.

Samedi, alors que le président français terminait à Kinshasa sa première tournée africaine, les islamistes qui occupent le nord du Mali ont menacé la vie des six otages français retenus dans la région. «S'il (Hollande) continue de jeter de l'huile sur le feu, nous lui enverrons dans les jours à venir les photos des otages français morts», a déclaré Oumar Ould Hamaha, porte-parole du Mouvement pour unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), l'un des trois groupes terroristes proche d'al-Qaida opérant au Sahel. Plus radical encore, le Mujao a, pour la première fois, visé le président lui-même. «Sa vie est désormais en danger. Il faut qu'il le sache.»

Boucliers humains

Cette sortie n'a rien d'une coïncidence. Durant toute sa visite africaine, François Holl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant