Mali : les combats reprennent entre l'armée et les islamistes

le
0
À Bamako, des manifestants exigent le départ du président.

Cela faisait neuf mois que l'armée malienne et les groupes islamistes armés se faisaient face sans bouger. À présent ils bougent et, surtout, ils tirent. Depuis mercredi soir, les combats ont commencé sur la ligne de front qui sépare le nord du Mali, contrôlé par les islamistes, et le sud, tenu par l'armée nationale. C'est principalement dans la localité de Konna que se situent les affrontements, une ville située au centre du pays, à environ 70 kilomètres de Mopti, la première grande ville située en «zone libre».

Jeudi, les combats ont repris tôt le matin. Aucun bilan précis et sûr n'a été communiqué, ni par l'armée malienne ni par les islamistes, mais diverses sources parlent de morts voire de prisonniers. Depuis le début du mois de janvier, les forces d'Aqmi (al-Qaida au Maghreb islamique), du Mujao (Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest) et d'Ansar Dine (Défenseurs de l'i...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant