Mali : le report du scrutin demandé

le
0
De plus en plus de voix s'élèvent contre le maintien du vote prévu le 28 juillet, dénonçant des «élections bâclées».

Tiébilé Dramé, candidat à la présidentielle au Mali et artisan d'un accord de paix entre le gouvernement malien et la rébellion touareg, a demandé lundi à la Cour constitutionnelle de repousser à une date ultérieure le scrutin, dont le premier tour est prévu le 28 juillet.

«Il y a violation de la loi, parce qu'elle dit que le collège électoral ne peut pas être convoqué tant que les listes électorales ne sont pas établies» sur l'ensemble du territoire national. «Or, les listes électorales des 13 communes de la région de Kidal ne sont pas établies», a déclaré l'avocat de M. Dramé. L'armée malienne vient tout juste de reprendre le contrôle de la ville de Kidal (nord-est), qui était occupée par le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) depuis février.

Une analyse confirmée par Sidi Mohamed Diawara, directeur de la Fondation...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant