Mali : la traque aux islamistes

le
0
REPORTAGE - Les soldats tchadiens ont payé un lourd tribut, aux côtés des Français, dans les combats menés contre les djihadistes au Nord-Mali. Le photographe Patrick Robert les a rencontrés sur place.

C'était en février dernier, dans l'Adrar de Tigharghar, partie du massif des Ifoghas, au nord-est du Mali. Le commandement français venait de lancer l'opération «Panthère IV», définie comme «la dernière phase» de l'intervention Serval, selon François Hollande. Objectif: déloger les ultimes combattants d'Aqmi (al-Qaida au Maghreb islamique) et du Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest) de ce massif montagneux et rocailleux, qui leur sert de forteresse naturelle. La géologie et la topographie en font un repaire idéal, difficilement accessible et fourmillant de grottes, cavernes, tunnels. Autant de caches pour stocker eau, vivres, armes, carburants et munitions. Et autant de geôles potentielles pour les otages français retenus par la né...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant