Mali : l'indépendance du nord proclamée

le
0
Tiraillé entre les indépendantistes, la junte au pouvoir à Bamako et des groupes islamistes violents, l'Azawad risque d'être le théâtre d'un désastre humanitaire majeur. La France estime que la déclaration d'indépendance unilatérale n'a «pas de sens».

C'était l'objectif de la rébellion touareg malienne. Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) a proclamé vendredi sur son site Internet «l'indépendance de l'Azawad».

La région de l'Azawad, dans le nord du Mali, est considérée comme le berceau historique des Touaregs. Invoquant le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, le communiqué signé par le secrétaire général du MNLA déclare la reconnaissance «des frontières en vigueur avec les États limitrophes et leur inviolabilité», ainsi que son engagement «ferme à créer les conditions de paix durable». «Nous venons de terminer un combat très important, celui de la libération», s'est félicité l'un des porte-parole du mouvement sur la chaîne France 24.

La France et les pays limitrophes condamnent

La France, par la voix du ministre de la Défense, Gérard Longuet, a estimé vendredi qu'«une déclaration d'indépendance unilatérale qui ne serait pas reconnue par les Etats africains n'aurait pas d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant