Mali : l'armée française a évité une déroute

le
0
L'armée malienne, qui n'est plus seule à combattre, achemine désormais des hommes et du matériel sur la ligne de front.

Bamako

Konna, dans le centre du pays, est tombée aux mains des groupes islamistes armés jeudi soir. Cette localité est stratégique à plus d'un titre: située sur la ligne de front qui sépare le Nord, aux mains des djihadistes, et le Sud tenu par l'armée malienne, elle n'est qu'à 70 kilomètres de Mopti, première grande ville de la «zone libre.» Surtout, elle se trouve sur la route de Sévaré, de sa base militaire et de son aéroport.

Jeudi soir, l'armée malienne était en pleine déroute: les militaires reculaient, abandonnant des armes, des véhicules et des blessés... Certains militaires parlaient d'«humiliation» et les habitants de Sévaré commençaient à fuir, persuadés que l'arrivée des «bandits armés» n'était plus qu'une question d'heures.

Mais, dans la nuit de jeudi à vendredi, la donne a changé et le rapport de...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant