Mali : face aux attaques, les Casques bleus de l'ONU vont «durcir» leur dispositif

le
0
Mali : face aux attaques, les Casques bleus de l'ONU vont «durcir» leur dispositif
Mali : face aux attaques, les Casques bleus de l'ONU vont «durcir» leur dispositif

Le chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, Hervé Ladsous, a annoncé mardi que les Casques bleus au Mali allaient «durcir » leur dispositif, après une série d'attaques, dont la dernière, le jour même, a coûté la vie à un militaire sénégalais.

M. Ladsous avait assisté mardi dans la matinée à Bamako à un hommage à neuf membres du contingent nigérien de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) tués le 3 octobre dans la région de Gao (nord-est du pays) dans une attaque dont les auteurs, a-t-il affirmé, «seront châtiés, seront poursuivis, payeront l'ignominie des actes qu'ils ont commis».

«Ça n'est plus un contexte de maintien de la paix. Ça nous impose évidemment de prendre toute une série de mesures qui sont déjà décidées, qui sont en train d'être appliquées pour durcir nos bases, durcir nos protections», a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse dans la soirée.

«Nous sommes en train de déployer davantage d'engins contre les mines, contre les explosifs, de faire venir davantage de véhicules blindés», a-t-il ajouté, assurant avoir fourni au Tchad, qui menaçait de retirer ses troupes après avoir perdu 10 soldats en septembre, «les assurances qu'il souhaitait, notamment sur les rotations des troupes».

«J'ai déjà également commencé à prendre les dispositions pour déployer au-dessus du ciel malien des drones de surveillance aérienne de longue portée», a précisé M. Ladsous, souhaitant un renforcement de la coopération avec les militaires français de l'opération Barkhane.

Un Casque bleu sénégalais été tué mardi soir par des tirs de roquette contre le camp de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) à Kidal, dans le nord-est de ce pays. Six à sept explosions ont été entendues. «Au moins quatre roquettes tirées sur le camp de la Minusma de Kidal. Pour le moment, le bilan provisoire est d'un mort, un Casque bleu», a expliqué un responsable de cette force.  Il a également ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant