Mali, exploitation des enfants dans les mines d'or artisanales

le
0
(Commodesk) 20.000 enfants travaillent, parfois dès l'âge de six ans, dans les mines d'or artisanales au Mali selon le rapport rendu public mardi 6 décembre par Human Right Watch (HRW). L'ONG a tenu à présenter les conséquences du travail minier sur la santé des enfants et le rôle que doit jouer le gouvernement malien pour que ces activités cessent. Les enfants sont forcés de creuser des puits, travailler sous terre, porter des charges lourdes et surtout, d'être en contact direct avec le mercure, substance indispensable pour extraire l'or et extrêmement toxique. En 2005, le gouvernement malien s'était engagé à éliminer le travail des enfants dans les mines avant 2015 et à leur assurer un accès gratuit à l'éducation. « Les autorités locales tirent souvent profit de l'orpaillage et se soucient peu de la lutte contre le travail des enfants » déplore l'auteur du rapport, Juliane Kippenberg. L'or produit dans les mines artisanales est acheté par des petits négociants qui fournissent Bamako, la capitale. Il est ensuite exporté vers l'étranger, en particulier vers la Suisse et les Emirats arabes. HRW estime qu'environ quatre tonnes d'or artisanal sont exportées chaque année, d'une valeur de 218 millions de dollars au prix de novembre 2011. Le Mali, troisième producteur d'or en Afrique n'est pas un cas isolé, l'exploitation des enfants dans les mines d'or existe dans de nombreux pays tels que le Congo, le Niger, le Burkina Faso, mais également en Inde, au Pérou ou encore en Colombie.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant