Mali : deux enfants et un Casque bleu tués à Kidal par des tirs de roquettes

le
0
Mali : deux enfants et un Casque bleu tués à Kidal par des tirs de roquettes
Mali : deux enfants et un Casque bleu tués à Kidal par des tirs de roquettes

Deux enfants et un Casque bleu tchadien ont été tués dimanche par des tirs de roquettes à Kidal, dans le nord-est du Mali, au lendemain d'un attentat meurtrier à Bamako, le premier à frapper des Occidentaux dans la capitale. Contrairement à l'attaque de Bamako, revendiquée par Al-Mourabitoune, le groupe jihadiste de l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, les auteurs des tirs de roquettes contre un camp de l'ONU à Kidal, fréquents dans ce bastion de la rébellion, ne se sont pas fait connaître dans l'immédiat.

La Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a fait état d'un soldat tué et de huit blessés dans ses rangs, ainsi que de deux morts et trois blessés parmi la population civile à l'extérieur du camp. Elle a précisé ensuite sur son compte Twitter que les deux civils tués étaient des enfants.

#Mali Mise à jour Kidal: extérieur du camp: 2 enfants tués, 3 adultes blessés. MINUSMA condamne fermement ces actes terroristes odieux-- MINUSMA (@UN_MINUSMA) 8 Mars 2015

Une source au sein de la Minusma a par ailleurs indiqué que le soldat tué appartenait au contingent tchadien, le plus important numériquement à Kidal. «Vers 5h40 (6h40 en France, NDLR) le camp de la Minusma à Kidal a essuyé plus d'une trentaine de tirs de roquettes et d'obus», et les Casques bleus ont répliqué peu après à deux kilomètres du camp, «une fois la provenance des tirs établie», selon un communiqué.

«Cette attaque intervient alors que des progrès ont été enregistrés à Alger lors des pourparlers de paix», ajoute la force de l'ONU, en référence à l'accord paraphé le 1er mars par le gouvernement, mais pas encore par la rébellion à dominante touareg du Nord. Toujours sur Twitter, elle fustige «la lâcheté des auteurs de ces tirs qui ont également atteint des citoyens innocents».

MINUSMA exprime son indignation face à la lâcheté des auteurs de ces tirs qui ont également atteint des citoyens innocents.-- MINUSMA ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant