Mali : deux autres soldats français décèdent des suites de leurs blessures

le , mis à jour à 15:17
1
Mali : deux autres soldats français décèdent des suites de leurs blessures
Mali : deux autres soldats français décèdent des suites de leurs blessures

L'Elysée a annoncé ce mercredi matin que deux soldats français sont morts «des suites de leurs blessures» dans le nord du Mali après l'explosion mardi d'une mine contre leur véhicule blindé. La déflagration avait déjà causé la mort d'un premier militaire français mardi.

«Le président de la République a appris avec une grande tristesse le décès de deux militaires du 511ème régiment du train d'Auxonne des suites de leurs blessures après l'explosion d'une mine contre leur véhicule blindé le 12 avril, qui avait déjà tué un de leurs camarades au Mali, dans le cadre de l'opération Barkhane dont l'objet est la stabilité dans le Sahel et la lutte contre le terrorisme. Il salue avec émotion la mémoire de ces deux soldats français morts pour notre pays», écrit la présidence de la République. François Hollande «adresse ses condoléances à leurs familles et à leurs proches, et les assure de la pleine solidarité de la Nation en ces douloureuses circonstances», ajoute le communiqué de la Présidence.

L'armée de Terre endeuillée par les décès des 3 soldats morts pour la France au Mali https://t.co/cwO2DYEaus pic.twitter.com/twwfW0JpRb— Armée de Terre (@armeedeterre) 13 avril 2016

A l'issue du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a annoncé qu'un «hommage national» serait rendu aux soldats la semaine prochaine.

Sept soldats français tués dans le cadre de l'opération Barkhane

Selon l'armée française, un convoi logistique d'une soixantaine de véhicules avait quitté Gao vendredi 8 avril pour rejoindre Tessalit. Mardi,

vers 9h20, heure française, un véhicule de l'avant blindé, placé en tête du convoi, a été frappé par une charge explosive. Le soldat Mickaël Poo-Sing est mort sur le coup et trois de ses camarades ont alors été blessés. «Les trois militaires blessés ont immédiatement été secourus par les équipes médicales de la force et ont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    et encore des morts à ajouter aux va-t-en guerre, spécialité socialos. Pas un conflit dont l'origine ne soit liée aux socialos...14, 39, Indochine, Algérie et guerres coloniales des temps modernes.