Mali-Des membres de l'Onu responsables de la mort de manifestants

le
0

NATIONS UNIES, 3 avril (Reuters) - Un rapport des Nations unies diffusé jeudi accuse des policiers des Nations unies d'être responsables de la mort de trois manifestants le 27 janvier dernier à Gao, dans le nord du Mali, en raison d'un "usage non autorisé et excessif de la force". Plusieurs membres d'une unité de police de l'Onu ont tiré sur des manifestants qui attaquaient une base de la Minusma, la mission de l'Onu au Mali, a expliqué Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, après avoir présenté le rapport au Conseil de sécurité. Quatre policiers sont impliqués, a-t-il ajouté, sans préciser leur nationalité. Des habitants de Gao accusent des policiers rwandais d'avoir tiré. La mission rwandaise de l'Onu n'a pas pu être jointe dans l'immédiat pour réagir. Hervé Ladsous a précisé que le chef de l'unité de police ainsi que les policiers mis en cause seraient rapatriés. La manifestation avait eu lieu alors que la Minusma négociait un accord de paix entre groupes armés dans la région. La mission de l'Onu avait déclaré à l'époque que seuls des coups de feu de sommation avaient été tirés. L'enquête de l'Onu rappelle également que la base avait été la cible de jets de pierres et de cocktails Molotov et que des manifestants avaient tenté de la prendre d'assaut. (Michelle Nichols; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant