Mali-Accord entre Touaregs du Nord pour cesser les hostilités

le
0
    DAKAR, 10 mars (Reuters) - Les tribus touaregs qui 
s'opposent dans le nord du Mali ont conclu un accord de 
cessation des hostilités après des affrontements qui ont tourné 
à la vendetta, faisant des dizaines de morts le mois dernier. 
    Les combats entre tribus Imghads et Daoussak et leurs alliés 
ont éclaté en février dans la région de Gao. Selon des 
habitants, plusieurs massacres ont été commis par les deux camps 
et des femmes et des enfants ont péri dans ces affrontements. 
    Ces tensions, alimentées par la mort suspecte d'un chef 
Daoussak illustrent les difficultés que rencontrent les Nations 
unies dans leur tâche de stabilisation de la région malgré la 
signature en juin d'un accord de paix entre Bamako et le 
Nord-Mali et les Touaregs. 
    La mise en oeuvre de l'accord se heurte à la persistance et 
à l'intensification de la rébellion islamiste qui entrave les 
opérations de la force de maintien de la paix de l'Onu et celles 
de l'armée malienne. 
    Un accord signé par des dirigeants des deux tribus prévoit 
la fin de la violence dans la région, tout particulièrement 
autour de Menaka et d'Ansongo. 
    Le texte a été signé cette semaine après une rencontre à 
Tinfadimata, une localité située à une cinquantaine de 
kilomètres au sud de Gao. 
    Radhia Achouri, porte-parole de la Minusma, la mission des 
Nations unies au Mali, a confirmé l'existence d'un accord, 
ajoutant que des représentants de l'Onu ont contribué à la 
médiation. 
 
 (Souleymane Ag Anara,; Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant