«Malgré un ralentissement des dépenses, le secteur pétrolier reste largement porteur à moyen terme»

le
1
Marc Bertrand
Marc Bertrand

(lerevenu.com) - Pouvez-vous revenir sur les comptes 2013 qui viennent d'être publiés ?

Philippe Crouzet : Les ventes ont progressé de 9,8% à taux de change constants, à 5,58 milliards d'euros, et le résultat brut d'exploitation a augmenté de 16,8% permettant au taux de marge de s'améliorer de 1,7 point, à 16,5%. Le résultat opérationnel affiche une croissance inférieure, à +12,2%, en raison de la hausse des amortissements liée à la montée en puissance de nos dernières usines. Notre stratégie de miser sur le secteur du pétrole et du gaz paye puisque, avec une hausse de 19% des ventes à devises constantes, ce sont ces activités qui ont tiré nos résultats. Elles représentent désormais 66% de notre chiffre d'affaires.

Quelles conséquences sur votre endettement et votre génération de cash ?

Philippe Crouzet : Nous avons stabilisé notre dette nette à son niveau de l'an dernier, à 1,6 milliard. C'est une bonne nouvelle. Elle illustre la capacité retrouvée de Vallourec à générer un flux de trésorerie disponible positif. Il l'a été à hauteur de 85 millions d'euros au quatrième trimestre et nous prévoyons une génération de trésorerie disponible positive en 2014. Nous avons réalisé des économies d'investissements et amélioré notre besoin en fonds de roulement. Cela nous amène à proposer un dividende en hausse de 17,4%, à 0,81 euro par action.

? Perspectives toujours favorables

Vos objectifs pour 2014 semblent prudents ?

Philippe

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le dimanche 30 mar 2014 à 12:19

    L'indice est il manipulé ? Quand on constate que l'économie s'écroule, il est étrange de constater une hausse des cour alors que cela devrait être l'inverse.