Malgré un démenti, Renault pénalisé par des craintes sur les émissions de son Espace

le
0
La chaîne de montage d'un modèle Espace dans l'usine de Douai. (© P. Huguen / AFP)
La chaîne de montage d'un modèle Espace dans l'usine de Douai. (© P. Huguen / AFP)

Renault va-t-il se retrouver empêtré dans le même scandale que Volkswagen ? Non, semble être une réponse évidente mais le marché s'inquiète tout de même ce matin alors que le titre du constructeur automobile signe l'une des plus fortes baisses de l'indice SBF 120.

Retour sur les événements d'hier : l'association allemande de protection de l'environnement Deutsche Umwelthilfe (DUH), farouche critique des moteurs diesel, a affirmé que le Renault Espace diesel pouvait avoir un niveau d'émission d'oxydes d'azote (NOx) allant jusqu'à 25 fois le niveau autorisé, quand on le mesure à moteur chaud et non à froid,

«Des niveaux réels d'émission effrayants»

«Nous avons fait des tests avec la Renault Espace Diesel, car elle avait déjà dévoilé dans d'autres tests des niveaux réels d'émission effrayants. (...) Toutes les variations dans les conditions préalables des tests avec un moteur chaud au lieu de moteur froid ont mené à des valeurs d'émissions à des niveaux que nous n'avions encore jamais mesurés», a assuré Jürgen Resch, directeur de l'ONG, lors d'une conférence de presse à Berlin.

Six tests menés par l'Université de sciences appliquées de Berne, en Suisse, ont fait ressortir des niveaux d'émission de 13 à 25 fois supérieurs aux 80 mg/km autorisés, un test faisant même étant d'émissions à plus de 2.000 mg/km.

«Nous n'avons pas vu des

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant