Malgré les sanctions internationales, la Corée du Nord ne lâche rien

le
0

Jamais le jeu diplomatique dans la péninsule coréenne n'aura à ce point ressemblé à une partie de billard à trois bandes. Les nouvelles sanctions votées ce week-end par le Conseil de sécurité de l'ONU contre la Corée du Nord et le programme nucléaire qu'elle mène manu militari ont fait rugir de colère son jeune leadeur Kim Jong-un. Et pour cause : cette limitation de ses exportations de ressources naturelles pourrait lui coûter 1 Md $ de revenus par an. Sans compter les autres mesures (embargo, restrictions commerciales, etc.) qui touchent déjà le pays. Car cette fois-ci la Chine, son principal allié et partenaire économique, a promis d'appliquer « à 100 % » la nouvelle résolution adoptée, à l'initiative des Américains, par la communauté internationale.

 

Pyongyang dénonce « une violation » de sa souveraineté

S'il est sincère, ce lâchage du grand frère chinois n'est pas une bonne nouvelle pour Pyongyang, qui a dénoncé hier dans un communiqué « une violation violente » de sa souveraineté. « Nous ne mettrons pas notre programme de dissuasion nucléaire sur la table des négociations », martèle aussi le petit Etat stalinien qui s'est fait une spécialité de défier en permanence Donald Trump, comme il l'avait régulièrement fait avec Obama. Pour faire bonne mesure, le pays, sans doute le plus fermé au monde, a même menacé les Etats-Unis de leur « faire payer le prix de leur crime un millier de fois ».

LIRE AUSSI

> Tir de missile balistique : faut-il avoir peur de la Corée du Nord ?

 

Dans ce jeu à trois entre la Corée du Nord, les Etats-Unis et la Chine, c'est cette dernière qui intrigue le plus. Xi Jinping, le n° 1 du pays, s'est-il lassé de cet allié devenu de plus en plus incontrôlable, au risque de provoquer une réaction tout aussi imprévisible du nouveau président américain ? Il y a sans doute un peu de cela : Pékin, qui redoute l'impulsivité de Trump, entend sans doute faire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant