Malgré la mode des apéros, les ventes de saucisson et de jambon reculent

le
0
Pour renforcer son leadership dans un contexte économique compliqué, le groupe Aoste accentue ses efforts de communication. Sa marque vedette, Justin Bridou, lance une campagne au ton très décalé.

Justin Bridou, sexagénaire moustachu, béret sur la tête, son fameux «bâton de berger» en poche, débarque à New York pour livrer bataille contre Facebook. Sa défense, devant les caméras de TV, face à l'armée d'avocats de l'américain: «il est le père des réseaux sociaux». Soutenu par une foule en délire, il clame sa vérité: «Justin Bridou. Le vrai goût du partage».

La dernière campagne de publicité de Justin Bridou contraste avec l'image classique de la marque. Exit donc la chanson de Sheila et le slogan qui accompagnait Justin Bridou depuis dix ans («Justin Bridou, des copains et du goût»). Pour moderniser son image sans renoncer à son ancrage traditionnel, le champion français du saucisson sec a choisi d'adopter un ton décalé. Pour l'occasion, il fait revivre J...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant