Malgré la loi, les femmes toujours moins payées que les hommes

le
3
Malgré la loi, les femmes toujours moins payées que les hommes
Malgré la loi, les femmes toujours moins payées que les hommes

Souvenez-vous, c'était l'engagement n o 25 de François Hollande durant la campagne présidentielle de 2012. « Je défendrai l'égalité des carrières professionnelles et des rémunérations entre les femmes et les hommes, promettait le président de la République. Une loi sanctionnera les entreprises qui ne respectent pas cette règle. » Aux paroles de l'époque, le gouvernement a répondu par des actes. Une grande loi a été votée en 2014 pour lutter contre les écarts de revenus entre les hommes et les femmes au travail.

La tâche était immense. Pour un même métier, un homme gagne près de 10 % de plus qu'une femme. Un écart qui se monte même, au global, à près de 25 % entre les deux sexes, en raison de la nature des emplois occupés par les femmes et d'un plus fort taux de travail à temps partiel.

Le hic ? Pour ses détracteurs, ce texte phare du quinquennat reste largement sous-exploité. Un exemple : les sanctions pour les entreprises ne mettant pas en place un plan de lutte contre les disparités salariales. Quarante-huit entreprises se sont fait taper sur les doigts. Elles se sont vu infliger des sanctions financières équivalant en moyenne, selon le gouvernement, à « 0,7 % de leur masse salariale ». Combien exactement ? Impossible de le savoir.

Quant aux noms des entreprises contrevenantes, ils sont aussi tenus secrets. Et c'est bien ce qui chiffonne, Julien Bayou. Dans nos colonnes, cet élu écologiste d'Ile-de-France dénonce la « vieille tradition d'opacité de l'administration française » qui cache au public la liste des mauvais élèves. Or, sur le papier, ces entreprises sont de facto disqualifiées de tout marché public. Mais les élus, privés de cette liste, n'ont pas les moyens d'effectuer les vérifications nécessaires. Agacé de se voir refuser la communication de cette liste par le gouvernement, Julien Bayou annonce qu'il dépose aujourd'hui un recours en justice, devant le tribunal ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mardi 28 avr 2015 à 08:57

    JPi - Je ne savais pas que les hommes étaient , tous, payés au même niveau, à égalité. Les patrons ne sont plus ce qu'ils étaient: incapables de reconnaitre un plus!

  • TAURUS55 le mardi 28 avr 2015 à 08:14

    Toujours ce fantasme qui n'existe que dans l'esprit des journaleux.

  • faites_c le mardi 28 avr 2015 à 08:08

    L'égalité??? Cela n'existe pas!!! Y compris à l'Assemblée Nationale! Au nom de l'égalité doit-on rémunérer un député qui passe son temps à dormir sur les bancs de l'assemblée au même tarif que celui qui brasse du vent en posant des question plus ou moins intelligentes au gouvernement? Si quelqu'un me trouve aujourd'hui 2 personnes qui font exactement le même travail avec la même ancienneté et la même efficacité dans une entreprise, je veux le nom de cette société!!!