Malgré la chaleur, les cafés ne sont pas obligés de vous servir un verre d'eau

le
0

CONSO PRATIQUE -Au café, se faire servir ou non un verre d'eau gratuitement dépend du bon vouloir de l'établissement. D'après les professionnels, rares sont les établissements qui choisissent de le faire payer.

Lézarder en terrasse (à l'ombre) est tentant, alors que les températures battent des records de chaleur. Attention, toutefois, si vous demandez un verre d'eau pour accompagner votre café. Sachez que le serveur n'est pas obligé de vous l'apporter. Il peut même vous le faire payer ... sous certaines conditions.

«Le problème de la gratuité de la carafe d'eau et du verre d'eau se pose fréquemment au moment des périodes estivales», écrit l'administration dans une note pratique. La règle est claire dans les restaurants où «la carafe d'eau ordinaire en accompagnement du repas est gratuite». Cette gratuité est inscrite dans un arrêté datant de 1967 sur l'affichage des prix. Le texte définit ce qui fait partie du couvert: l'«eau ordinaire» y figure, avec le pain, les épices ou ingrédients, la vaisselle, la verrerie ou encore les serviettes. «En conséquence, le restaurateur ne peut pas facturer la carafe d'eau ordinaire en accompagnement d'un repas», résume la DGCCRF.

Au café, en revanche, se faire servir ou non un verre d'eau gratuitement dépend du bon vouloir de l'établissement. Le fameux «verre d'eau gratuit» n'est absolument pas obligatoire dans un café. Et ce, même si vous consommez une boisson. «Le cafetier n'est aucunement tenu de délivrer gratuitement un verre d'eau pour accompagner un café par exemple. Le verre d'eau constitue une prestation spécifique et identifiée, au même titre que les autres boissons.» Il peut donc décider de le facturer. «Le cafetier doit alors préciser et afficher le prix clairement à l'extérieur et à l'intérieur de son établissement», rappelle en revanche l'administration.

Le verre d'eau payant, un «phénomène très rare»

Il y a deux ans, des cafetiers toulousains ont décidé de faire payer le verre d'eau du robinet 20 centimes d'euros pour se débarrasser des clients «ventouses» qui restent scotchés aux terrasses en ayant commandé un café. Une disposition tout à fait légale. D'après des représentants de la profession, néanmoins, «facturer le verre d'eau pour accompagner une prestation payée est un phénomène très rare». En tout état de cause, assurent-ils, «en cas de fortes chaleurs, on ne refuse pas de servir un client». Pour l'antenne de l'UFC-Que Choisir à Aix-en-Provence, le bon usage vis-à-vis des clients est évident: «même si le cafetier était dans son bon droit, cette pratique est déconseillée et la règle générale à appliquer est la gratuité du verre d'eau du robinet pour le client déjà consommateur d'une boisson».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant