Malek Boutih : « Les propos de Jamel Debbouze, c'est du poison »

le
3
Malek Boutih : « Les propos de Jamel Debbouze, c'est du poison »
Malek Boutih : « Les propos de Jamel Debbouze, c'est du poison »

Après la charge d'Eric Cantona contre Didier Deschamps, coupable à ses yeux d'avoir écarté Karim Benzema et Hatem Ben Arfa en raison de leurs « origines nord-africaines », c'est Jamel Debbouze qui a critiqué lundi (dans une interview à « France Football ») leur absence chez les Bleus. Pour le comédien originaire de Trappes (Yvelines), qui regrette de « n'avoir aucun de "nos" représentants en équipe de France », ils « payent la situation sociale » du pays. Des propos qui scandalisent le député socialiste de l'Essonne — et ancien président de SOS Racisme — Malek Boutih.

 

Que vous inspire la sortie de Jamel Debbouze ?

MALEK BOUTIH. C'est d'une très grande maladresse. Balancer publiquement ce genre de propos ne rend service à personne. Ni à Ben Arfa, qui a signifié qu'il ne voulait pas être assimilé à ce débat, ni à l'équipe de France qui a besoin d'être soutenue au lieu d'être ainsi poignardée, ni au pays. Cette sortie irresponsable risque de ruiner le travail des éducateurs, des associations, des parents, de tous ceux qui essaient de renforcer la cohésion nationale. La paranoïa, les théories du complot, tout cela existe déjà. Ajouter de la tension par ces insinuations, c'est du poison. Et il ne rend pas service aux mômes des quartiers.

 

Comment cela ?

Parce que les gens vont encore se dire : vraiment, là-bas, ils sont toujours dans la parano, la revendication. Jamel Debbouze nourrit ces préjugés, et c'est d'autant plus regrettable qu'il a un très grand impact en banlieue, bien plus qu'Eric Cantona.

 

Mais ses propos reflètent-ils ce qu'on pense dans les quartiers ?

Pas par tout le monde, mais cela existe, bien sûr. J'adore Jamel Debbouze comme acteur et humoriste, mais à chaque fois qu'il s'exprime sur les phénomènes sociaux ou politiques, il n'a pas de maîtrise. Là, c'est clairement un dérapage. Il devrait s'excuser auprès de Didier Deschamps et de toute ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1765517 il y a 6 mois

    d'après Malek (profiteur d'argent public) l'avenir des mômes de quartiers c'est le foot ! Ah bon

  • mucius il y a 6 mois

    Je ne me sens aucunement représenté par cette équipe de France et je souhaite qu'elle soit rapidement éliminée.

  • JODHY il y a 6 mois

    il a raison Malek