Malaury Martin : "Il ne faut pas croire qu'il fait froid toute l'année en Norvège"

le
0
Malaury Martin : "Il ne faut pas croire qu'il fait froid toute l'année en Norvège"
Malaury Martin : "Il ne faut pas croire qu'il fait froid toute l'année en Norvège"

Malgré Ole Gunnar Solskjær et John Carew, la Norvège reste une terre encore largement méconnue pour les Français. C'est pourtant là-bas que Malaury Martin, formé à l'AS Monaco et ex-international espoir chez les Bleus, a posé ses valises. Un voyage scandinave en forme d'exutoire à ses galères d'autrefois, entre blessures et agent véreux. Entretien avec un homme qui n'a plus de temps à perdre.

Comment se retrouve-ton, à vingt-sept ans, à jouer pour Lillestrøm SK, formation évoluant en Tippeligaen (première division norvégienne) ? Comment je me suis retrouvé ici ? L'histoire est longue (rires). Avant d'arriver, je jouais dans un club norvégien, Sandnes Ulf, qui évoluait en première division également. C'était un club qui était totalement différent de Lillestrøm. Lillestrøm est l'un des seuls clubs norvégiens qui n'est jamais descendu en seconde division et n'a connu que l'élite. C'est un club que l'on peut qualifier d'historique en Norvège où il y a de supers supporters. Je suis content d'y avoir signé depuis un mois et demi maintenant. Les débuts se sont très bien passés, je me suis parfaitement intégré. Il y a un bon groupe, un bon staff, de bons dirigeants. Tout se passe bien pour le moment. Où j'étais avant, c'était un club qui alternait les montées et les descentes. L'année dernière, quand je suis arrivé là-bas, ça a été une désillusion par rapport à la structure du club. Puis je me suis blessé durant la saison, je me suis fait les ligaments croisés du genou droit Ça a stoppé net mon année. L'équipe est descendue au terme de la saison, donc j'ai dû rattaquer en deuxième division norvégienne. Ça s'est bien passé pour moi et j'ai pu ainsi rejoindre Lillestrøm, même si, au début, ce n'était pas cette formation que je devais rejoindre. J'ai rompu mon contrat avec Sandnes, puis, même pas un jour après, ils m'ont contacté via mon agent. Et ça s'est fait très rapidement.
Tu vis à Oslo, l'une des villes les plus connues en Norvège. C'est comment là-bas ? C'est vraiment très bien, vraiment une ville agréable. Il ne faut pas croire qu'il fait obligatoirement froid toute l'année (rires). Par exemple, il y a quelques minutes, j'étais en train de boire un jus à l'extérieur en tee-shirt. Bien sûr, il y a des mois plus compliqués, notamment à partir de novembre. De toute façon, tout est fait pour bien vivre, même quand il fait très froid. Sinon, c'est une ville moderne avec beaucoup de magasins et de restaurants au centre ville. C'est très animé. La ville compte plus de 500 000 habitants et il y fait vraiment bon vivre.
Tu es en Norvège depuis février 2014. Avec ta première expérience à Sandnes Ulf (février 2014-août 2015), comment juges-tu le niveau là-bas ? [DIV…

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant