Malaisie-Le Parlement autorise à nouveau la détention sans procès

le
0

KUALA LUMPUR, 7 avril (Reuters) - Le Parlement malaisien a voté mardi une loi anti-terroriste qui permet à nouveau la détention sans procès alors qu'un telle procédure avait été abolie il y a trois ans. Les membres de l'opposition ont proposé plusieurs amendements au texte, qui autorise la détention d'individus pendant une période allant jusqu'à deux ans sans qu'il n'y ait procès, mais, à l'issue d'un vif débat de plus de 10 heures, il a été adopté en l'état. Phil Robertson, membre de Human Rights Watch, a qualifié le vote du Parlement de "très grand pas en arrière pour les droits de l'homme en Malaisie". "En réinstaurant la possiblité d'une détention indéfinie sans procès, la Malaisie a rouvert la boîte de Pandore d'actions de l'Etat abusives, politiquement motivées, que beaucoup pensaient fermée depuis la révocation de l'Internal Security Act en 2012", poursuit-il, cité dans un communiqué. La nouvelle loi autorise la police d'arrêter et d'emprisonner des individus soupçonnés d'activités terroristes, les décisions en matière de détention étant prises par le Conseil de prévention du terrorisme. Selon la loi, les tribunaux n'ont pas jurisdiction sur les décisions prises par le conseil. Dimanche, la police a poursuivi ses opérations contre des militants présumés, arrêtant 17 personnes âgées de 14 à 44 ans, dont deux récemment de retour de Syrie. (Trinna Leong, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant