Malaisie : 700 millions de dollars s'égarent dans les poches du Premier ministre

le
0
Le Premier ministre malaisien a écarté tous ceux qui ont eu l'outrecuidance de chercher à en savoir davantage.
Le Premier ministre malaisien a écarté tous ceux qui ont eu l'outrecuidance de chercher à en savoir davantage.

En début de semaine, l'Agence malaisienne anticorruption annonce que le Premier ministre n'a rien à se reprocher. Les 700 millions de dollars retrouvés sur ses comptes bancaires personnels n'ont pas été détournés de la société publique 1Malaysia Development Berhad (1 MDB), créée à son initiative après son arrivée au pouvoir en 2009. Il s'agit de? dons. L'agence anticorruption omet toutefois de préciser l'identité des généreux donateurs. Il est vrai que Najib Razak ne met guère de gants pour se débarrasser de ses éventuels contradicteurs. Fin juillet, il a limogé Muhyiddin Yassin, son vice-Premier ministre, qui osait lui demander des explications, et Abdul Gani Patail, le procureur général, qui avait eu l'outrecuidance d'ouvrir une enquête sur cette affaire, révélée par le Wall Street Journal, et par une publication locale, Sarawak Report.

Pour le Premier ministre malaisien, les ennuis risquent de venir? de la Suisse. Longtemps paradis pour tous les dirigeants cleptomanes de la planète, la Confédération veut tourner la plage. Le Ministère public est entré « en contact avec les autorités malaisiennes et avec le Bureau de communication en matière de blanchiment d'argent », et « examine soigneusement » les transferts financiers liés à cette affaire. Certaines opérations passaient par Tortola, dans les îles vierges britanniques, et par la banque Coutts à Zurich, si l'on en croit un courrier strictly...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant