Malaise et lassitude au sein du gouvernement Ayrault

le
0
Pour François Hollande et Jean-Marc Ayrault, le réquisitoire de Batho, suivi par les avertissements de Duflot, tombe au plus mauvais moment, alors que la majorité est en plein doute.

Indiscipliné? Chaotique? Incontrôlable? Difficile de qualifier le gouvernement de Jean-Marc Ayrault tant ses ministres s'emploient, avec application et à intervalles réguliers, à remettre en cause l'autorité du premier ministre.

À peine Delphine Batho était-elle débarquée pour cause de manquement à la «nécessaire cohésion gouvernementale» que sa collègue du Logement, Cécile Duflot, embrayait sur une nouvelle provocation, en appelant François Hollande à donner «un véritable second souffle» au quinquennat. Une façon de dire, après l'ex-ministre de l'Écologie, que les partisans d'une «autre politique» ne se montraient pas impressionnés par le «limogeage» de Delphine Batho.

«On ne peut pas considérer que ce qui s'est passé avec l'affaire Cahuzac est un épiphénomène (R...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant