Malaise chez les flics des courses et jeux

le
0
La façade du Cercle Wagram dans le 17e arrondissement. Des écoutes téléphoniques et la disparition de scellés jettent le trouble sur les policiers chargés du contrôle des établissements de jeu.
La façade du Cercle Wagram dans le 17e arrondissement. Des écoutes téléphoniques et la disparition de scellés jettent le trouble sur les policiers chargés du contrôle des établissements de jeu.

Ambiance électrique à Nanterre, siège du Service central des courses et jeux de la Direction centrale de la police judiciaire (SCCJ). Son responsable, le commissaire Jean-Pierre Alezra, fulmine. Le policier sait que la haute hiérarchie policière de la Place Beauvau surveille sa division chargée du contrôle des cercles et des casinos comme le lait sur le feu. "Mon service est clean, il n'y a aucun dysfonctionnement. Certains veulent m'abattre uniquement pour prendre ma place", explose le chef central des courses et jeux.

Pourtant, des enquêtes disciplinaires de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) visent des enquêteurs du Service des courses et jeux, surnommé par ailleurs la "brigade des aveugles". Parmi eux figurent un capitaine de police et un brigadier-major. Les deux fonctionnaires ont été entendus par l'IGPN. Ils sont soupçonnés d'entretenir des relations incestueuses avec des responsables de cercles de jeu parisiens.Vol de scellés

Le service est dans le collimateur à la suite de deux enquêtes sur deux établissements de jeu parisiens, le Cercle Concorde et le Cercle Wagram. Dès 2009, les investigations liées au Cercle Concorde vont indirectement accuser des policiers du SCCJ. Dans des relevés d'écoutes téléphoniques que Le Point.fr a pu consulter, Jacques Buttafoghi et Jean-François Federici - présumés proches à la fois du grand banditisme corse et de l'établissement - décrivent ironiquement le déroulement des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant