Malaga croque le Barça

le
0
Malaga croque le Barça
Malaga croque le Barça

Méconnaissable, le FC Barcelone est tombé dans son antre face à Malaga. Une défaite tout aussi surprenante que logique qui empêche aux hommes de Luis Enrique de prendre provisoirement la tête de la Liga. Real Madrid et Manchester City sourient.


Barca - Malaga
(0-1)

Juanmi (8') pour Malaga.


L'occasion était belle, trop belle. Avec un succès face à Malaga, le FC Barcelone faisait d'une victoire deux coups. Raté. Pris à la gorge par Malaga, les Catalans n'ont jamais réussi à renverser la vapeur. Le pion précoce de Juanmi, sur une incompréhension entre Dani Alves et Bravo, a suffit aux hommes de Javi Garcia pour arracher les trois points. Avec cette défaite, la première depuis douze rencontres, la bande à Messi refuse de prendre provisoirement la tête de la Liga. Pis, elle permet au Real Madrid de reprendre ses distances et son joker dans la course au titre. Autre hic et de taille, les Barcelonais préparent de la pire des manières leur huitième de finale aller face à Manchester City. Dans les faits, c'est toute la machine offensive des Culés qui a semblé grippé. Messi, transparent comme rarement, a illustré tous les maux barcelonais de l'après-midi. A l'unisson de leur leader, Neymar et Suarez ont tout raté
Alvés, la caresse qui passe mal
Le pressing haut de Malaga n'aura duré que sept petites minutes. Le temps suffisant aux Andalous pour prendre les devants au Camp Nou. Sur un corner barcelonais, la relance express de Kameni trouble un Dani Alves placé en dernier défenseur qui préfère la caresse au dégagement. Trop court, Bravo tergiverse, glisse et permet à Juanmi de marquer dans le but vide. Avec le tableau d'affichage en sa défaveur, le Barça confisque le cuir mais se heurte à un bloc compact. Sa seule réelle opportunité provient d'un autre corner, lorsque Rafinha, au deuxième poteau, envoie une lourde frappe sauvée sur sa ligne par Wellington. Le reste n'est qu'une antithèse du contenu proposé lors des dernières sorties catalanes. Messi est aléatoire techniquement, Neymar ne réussit aucun dribble et Suarez est prise dans la tenaille axiale adverse. Les Andalous, eux, ne frissonnent que peu et se complaisent dans leur système favori. Sur une énième sortie rapide, la sentinelle Darder talonne pour Ricardo Horta qui ne trouve guère mieux que les points du portier chilien. Bref, la possession blaugrana est...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant