Maladies cardiaques : les femmes mal diagnostiquées

le
0
Les stratégies concernant l'approche de la maladie et les traitements doivent être mieux adaptées au sexe du malade.

Le c½ur des femmes est plus fragile qu'on ne le croit. Pendant des années, toutes les études sur l'infarctus, le risque cardiaque, la prévention s'ingéniaient à trouver des solutions pour les hommes. Quelques femmes s'en sont indignées dans le monde et en France. Cette semaine dans le journal Global Heart, la revue de la Fédération mondiale pour le c½ur, des chercheurs américains pointent les caractéristiques particu­lières des maladies cardiaques chez les femmes. Les facteurs de risque sont un peu différents, l'expression de la maladie aussi. Quant à la mortalité, elle est supérieure pour les femmes, après un infarctus. Il faut désormais prendre en compte ces nouvelles données, afin de mettre en place des stratégies de diagnostic et de traitement adaptées.

«Ces dernières années, un ensemble d'études a montré que non seulement l'...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant