Majorité : ça se crispe entre le gouvernement et les frondeurs PS

le
6
Majorité : ça se crispe entre le gouvernement et les frondeurs PS
Majorité : ça se crispe entre le gouvernement et les frondeurs PS

Au sein d'une majorité fragilisée par les difficultés économiques et divisée sur la façon d'y remédier, il suffit d'une étincelle et les esprits s'échauffent. Alors que le secrétaire d'Etat à la Réforme territoriale, Thierry Mandon, a accusé sur i-Télé les frondeurs socialistes d'être ceux «qui coupent la corde de la cordée qui essaye de gravir la montagne difficile», Christian Paul, l'une des figures de proue de la rébellion, lui a vertement répondu ce lundi.

Le député PS de la Nièvre appelle à «éviter les procès en responsabilité» car «chercher des boucs émissaires, c'est une perte de temps» et «une très mauvaise tactique». «La métaphore de la cordée n'est pas à la hauteur des solutions qu'il faut chercher collectivement. On a besoin d'autorité, au sein du gouvernement, mais aussi de modestie dans la recherche de solutions», lance-t-il encore, cinglant.

Christian Paul est l'un des chefs de file de ces députés PS qui clament tout haut, depuis plusieurs mois déjà, leur opposition au gouvernement en matière de politique économique. A leur actif, 41 abstentions socialistes sur le plan d'économies fin avril et 33 sur le budget rectificatif de la Sécurité sociale (PLFSSR) début juillet. Les frondeurs sont surtout parvenus à faire entendre leur opposition au Pacte de responsabilité, qu'ils remettent publiquement en cause. De quoi irriter un exécutif qui a fait de ce pacte la pierre angulaire de son dispositif anti-crise. Et qui compte bien tenir son cap.

«Un gouvernement qui gère au fil de l'eau»

«Certains à gauche tiennent des propos irresponsables», a sermonné un Manuel Valls inflexible, ce dimanche dans le «JDD». Ce lundi, Thierry Mandon embraye et insiste : «Est-ce qu'une seconde, un frondeur pense sérieusement qu'on va abandonner, comme ils le proposent, le pacte de responsabilité, qu'on va arrêter de soutenir nos entreprises ?»... «Ce sont eux qui lâchent», accuse le secrétaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1343167 le lundi 18 aout 2014 à 17:59

    Réco frk987

  • frk987 le lundi 18 aout 2014 à 17:49

    Bof BDSM, ce n'est même pas la peine de rêver d'une scission en deux, en trois, en quatre, en mille, la gauche n'EXISTE plus. Tellement hors du temps et des réalités économiques qu'elle s'est suicidée toute seule. FH le fossoyeur, il ne finira pas son mandat.

  • bsdm le lundi 18 aout 2014 à 17:38

    J'ai fait un rève : le PS explose et se divise en deux partis !

  • frk987 le lundi 18 aout 2014 à 17:12

    C'est quoi la majorité ? un ramassis de carriéristes incompétents de l'EG au PS en passant par les verdâtres !!! allez la censure...au boulot, j'aime faire travailler la gauche, c'est tellement rare !!!!!

  • M8252219 le lundi 18 aout 2014 à 17:07

    deux ans et demi de perdus par: dogmatisme,incompétence ,aveuglement,surdité.LE SYSTÈME SOCIAL FRANÇAIS EST MORT.il faut faire les économies nécessaires.Réduire de moitié le nombre des députés;plafonner TOUTES leurs indemnités, avantages et retraites à 5 fois le SMIG ,Supprimer le sénat.revenir aux 40 h hebdomadaire pour TOUS; la retraite à 65 ans pour TOUS; 3 jrs de carence en arrêt maladie pour TOUS.terminer les promotions à l'ancienneté dans la fonction publique.

  • M7361806 le lundi 18 aout 2014 à 17:05

    Charmante la DUFLOT elle a pourtant tué le batiment avec ses rèves idéalistes ! ilfaudrit revenir sur terre!