Maisons France Confort : S'il ne devait en rester qu'un...

le
0
Acheter
« Les résultats du 1er semestre de MFC sont globalement en ligne avec nos attentes. Le résultat opérationnel courant s'établit à 17,7M¤ (-12,8%) pour un CA de 297,2M¤ (-3,3% dont -4,3 à pc). La MOC s'établit à 6% (-0,6 pt vs S1 2011). Les charges fixes ont été bien maîtrisées restant stables à 11,5% du CA. A la suite de la réunion, nous avons laissé notre estimation de ROC 2012 inchangée à 28,5M¤, soit 10,8M¤ au S2. Notre prévision repose sur un CA 2012 en baisse de 9,3% à 529,3M¤ dans le bas de fourchette de la prévision du management qui vise plutôt le haut de fourchette de sa prévision (-8% à -10%). Si les ventes sont en recul de 11% en valeur à fin août (-16% à pc), l'activité a été quasi stable durant l'été. Mais septembre est un mois important pour la tendance d'activité. En dépit des incertitudes sur le maintien du PTZ+ en 2013 même si le management s'est montré plutôt serein sur cette question, nous continuons de considérer que sa disparition éventuelle pourrait présenter une opportunité pour le groupe qui libérerait mécaniquement des parts de marché (disparition des constructeurs les plus petits). Le groupe dispose des moyens pour passer cette période peut-être difficile grâce à une structure financière très solide avec un cash net à 59,3M¤ à fin juin (70M¤ à fin 2012e). Opinion Achat confirmé avec une valeur d'équilibre de 31? car nous considérons que s'il devait n'en rester qu'un dans le secteur ce sera MFC, ce qui doit lui faire bénéficier de la « prime du survivant. »
Sébastien Faijean
IdMidcaps


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant