Maisons de retraite : le gouvernement va mettre en place un comparateur de tarifs

le
4
Maisons de retraite : le gouvernement va mettre en place un comparateur de tarifs
Maisons de retraite : le gouvernement va mettre en place un comparateur de tarifs

Présenté le 3 juin 2014 en Conseil des ministres, le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement termine son parcours parlementaire. Son application, initialement prévue pour juillet, est reportée à 2016. Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat chargée de la Famille, des Personnes âgées et de l'Autonomie, en détaille les avancées.

Pourquoi reporter à 2016 la loi sur le vieillissement ?

LAURENCE ROSSIGNOL. Le calendrier parlementaire, très chargé, a retardé l'examen du projet de loi. Mais Manuel Valls, le Premier ministre, l'a dit lui-même : le texte sera définitivement adopté et les décrets publiés avant fin 2015 pour une application effective au 1er janvier 2016.

Votre texte prévoit de revaloriser l'Aide personnalisée d'autonomie pour les personnes restées à domicile. De combien ?

L.R. - Les personnes les plus dépendantes qui en ont besoin, celles dites en GIR 1 et GIR 2 (Ndlr: sur une grille d'évaluation allant jusqu'à GIR4 pour les plus autonomes), bénéficieront d'une heure d'aide à domicile supplémentaire par jour. Pour les moins dépendantes, l'aide à domicile augmentera d'une heure par semaine.

Le projet d'aide au financement des maisons de retraite pour en réduire le coût est reporté. Comment diminuer la facture des résidants ?

L.R. - Les financements en jeu portent sur 2 à 4 Mds¤. La France doit d'abord rétablir ses finances publiques. Néanmoins, nous travaillons actuellement sur la tarification dans les Ehpad (Ndlr : établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), pour la rendre plus transparente, plus lisible. Début mai, nous allons mettre en place un comparateur de toutes les offres des maisons de retraite. Il sera accessible sur un nouveau portail, dénommé Pourlespersonnesagees.gouv.fr, où l'on trouvera beaucoup d'informations. La transparence peut contribuer à réduire les prix. Beaucoup d'établissements privés se sont construits, ils sont ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • saggy le samedi 28 fév 2015 à 14:03

    3000 et 5000 euros par mois pour une personne de 90 ans atteinte d'Alzheimer !! c'est du vol !! çà fait 3 ans qu(ils sont là ! et ils disent qu'ils vont "mettre en place un comparateur de tarifs" c'est comique et tragique à la fois !!

  • onojp le samedi 28 fév 2015 à 12:47

    Encore une idée de personnes en dehors des réalités.Sans parler du prix ,trouver un maison de retraite une belle galère.

  • sagneulm le samedi 28 fév 2015 à 12:37

    Dans le même état d'esprit, je souhaite un comparateur de locataires, avec leur identité complète, leurs revenus, l'historique de l'appréciation de leurs bailleurs précédents.

  • nestotor le samedi 28 fév 2015 à 12:19

    les furets.gouv ! les moins chers y a pas de places libres, vont être contents les gens de voir qu'il y a moins cher (mais pas disponible)