Maison blanche-Trump limoge Priebus et le remplace par Kelly

le
0
 (Actualisé avec Priebus, Ryan, précisions) 
    * Remplacé par le secrétaire à la sécurité intérieure John 
Kelly 
    * "Le président a le droit de remettre les choses à 
plat"-Priebus 
    * L'intérim au DHS assuré par la vice-secrétaire Elaine Duke 
 
    WASHINGTON, 29 juillet (Reuters) - Le président Donald Trump 
a limogé vendredi le secrétaire général de la Maison blanche 
Reince Priebus, en fonctions depuis seulement six mois, et l'a 
remplacé par le secrétaire à la Sécurité intérieure, John Kelly. 
    "J'ai le plaisir de vous informer que je viens de nommer 
John F. Kelly secrétaire général de la Maison blanche. C'est un 
grand Américain", a tweeté Trump. 
    L'ancien général des Marines John Kelly, âgé de 67 ans, a 
été nommé au poste afin de renforcer la discipline au sein de la 
Maison blanche, rapporte un responsable. 
    Ce bouleversement a été annoncé alors même que le nouveau 
directeur de la communication de la présidence, Anthony 
Scaramucci, avait suggéré récemment que Priebus était à 
l'origine de la divulgation de sa déclaration de revenus par le 
site d'informations Politico. 
    Scaramucci, dans un article publié jeudi par le New Yorker, 
a accablé Priebus d'insultes, laissant éclater au grand jour 
certaines divisions au sein de la Maison blanche. 
    Trump a fait connaître sa décision au moment où son avion 
Air Force One atterrissait à la base d'Andrews, près de 
Washington, après une visite à Long Island.  
    Reince Priebus, qui se trouvait à bord de l'avion avec le 
président, a confié dans un interview à CNN qu'il avait présenté 
sa démission jeudi, après des discussions avec Trump ces 
derniers jours. 
    "Le président a le droit de remettre les choses à plat. Je 
pense qu'il est temps de remettre les choses à plat", a déclaré 
Priebus à la chaîne de télévision américaine. "Il a déterminé 
intuitivement que l'heure était venue pour quelque chose de 
différent, et je pense qu'il a raison", a-t-il poursuivi. 
    Trump avait perdu confiance en Priebus, doutant en privé de 
ses compétences, plusieurs points à l'ordre du jour au Capitole 
n'ayant pu être adoptés, a déclaré un proche du président. 
    John Kelly, a dit le président, fera "un travail 
formidable". Il prendra ses nouvelles fonctions lundi. La 
vice-secrétaire à la Sécurité intérieure Elaine Duke, assurera 
l'intérim à la tête du département (DHS). 
     
    189 JOURS À LA MAISON BLANCHE 
    Selon un responsable de la Maison blanche, Trump a dit à 
Priebus qu'il souhaitait le remplacer par Kelly il y a deux 
semaines et sa décision n'était en rien liée aux propos 
d'Anthony Scaramucci, dont la nomination il y a semaine a 
déclenché la démission de Sean Spicer, un allié de Priebus. 
    A l'issue de fréquentes conversations avec John Kelly, Trump 
a décidé de le nommer secrétaire général, afin, rapporte un 
second responsable, de mieux gérer le personnel, et il lui a 
proposé le poste cette semaine.  
    Avec 189 jours à la Maison blanche, Reince Priebus est le 
plus éphémère secrétaire général de la présidence de l'histoire 
récente des Etats-Unis.  
    Dans un communiqué, il s'est dit honoré d'avoir pu servir 
Donald Trump et les Etats-Unis.  
    "Je vais continuer à oeuvrer en tant que fervent défenseur 
du programme du président et de ses politiques. Je ne peux 
imaginer meilleur successeur que le général John Kelly et je lui 
souhaite la bénédiction de Dieu et de grands succès", a-t-il 
dit. 
    Les proches de Trump s'étaient montrés méfiants à l'égard de 
 Priebus, jugeant qu'il avait installé à la Maison blanche ses 
alliés du Comité national républicain, au mépris des fidèles de 
la première heure du président. 
    Les alliés de Priebus expliquaient au contraire que le 
secrétaire général représentait un lien important entre 
l'administration Trump et l'establishment républicain, lien par 
ailleurs mis à mal par les promesses anti-élites du président. 
    "Il a servi le président et le peuple américain avec 
compétence et passion", a dit le président de la Chambre des 
représentants, Paul Ryan, dans un communiqué saluant le travail 
de son "proche ami". 
    La porte-parole de la Maison blanche Sarah Sanders a assuré 
que les relations entre la présidence et le parti républicain ne 
seraient aucunement affectées par ce remaniement. "Je pense que 
nous gardons une bonne relation. Nous allons continuer à 
travailler avec le parti", a-t-elle dit. 
     
 
 (Steve Holland et Roberta Rampton; Eric Faye et Julie Carriat 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant