Mais si, Hollande a encore un fan-club !

le
1
Mais si, Hollande a encore un fan-club !
Mais si, Hollande a encore un fan-club !

Les regards sont captivés, les ouïes concentrées. Des salves d'applaudissements enthousiastes ricochent sur les murs en béton. Ce qui se passe sur la scène du petit espace François-Mitterrand, à Bourg-de-Péage, près de Valence, semble subjuguer cette assemblée. Ce n'est pourtant pas une rock star qui s'y est produite jeudi soir... mais Stéphane Le Foll. Le ministre de l'Agriculture est l'initiateur de Notre idée de la France, plate-forme de réflexion conçue pour vanter l'action du gouvernement, dont il est le porte-voix. Derrière son pupitre, manches retroussées, ce hollandais pur jus galvanise l'assistance.

 

Sous ses yeux, ils sont 200 militants socialistes. Moyenne d'âge : environ 50 ans. Point commun : ces citoyens pas tout à fait comme les autres soutiennent mordicus l'action du président. Une espèce menacée d'extinction, répètent à l'envi les enquêtes d'opinion. Selon plusieurs sondages récents, 1 à 3 % de Français se déclarent « très satisfaits » de François Hollande. Parmi eux, il y a Nathalie, « enseignante en lettres dans un collège rural », se présente-t-elle, avant d'argumenter : « Le président a redressé les comptes publics. Son bilan est bon. Il est impeccable en termes de valeurs et de morale. Son problème, c'est que l'on est dans une société qui ne s'intéresse qu'à l'image. Or Hollande ne correspond pas à cet air du temps. Mais la politique, ce n'est pas un télécrochet ! »

 

Bernard, 67 ans, se fâcherait presque : « On lui reproche beaucoup sa façon de ne jamais prendre de décision. Mais pour moi, il est l'incarnation du démocrate par excellence. » De l'art de voir le verre à moitié plein pour cet ouvrier à la retraite qui colle des affiches depuis 1979. Et ce n'est pas parce qu'il a le bras cassé qu'il s'en dispensera, sauf si... « Si c'est pas lui le candidat à la présidentielle, faudra pas compter sur moi », assure-t-il. Car dans le panthéon de ce ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dhote il y a 9 mois

    C'est leur droit, c'est respectable.