Mais qui êtes-vous, les stéroïdes anabolisants ?

le
0
Mais qui êtes-vous, les stéroïdes anabolisants ?
Mais qui êtes-vous, les stéroïdes anabolisants ?

En révélant les résultats d'une enquête de laboratoires sous contrôle de l'Agence mondiale antidopage, la chaîne de télévision allemande ARD a fait planer à nouveau les soupçons de l'utilisation de produits dopants dans le monde du football.

Une bombe à retardement. C'est l'effet qu'ont eu les révélations de la chaîne de télévision allemande ARD au sujet de la plus chère enquête jamais réalisée sur le dopage dans le football. Une enquête commissionnée directement par l'UEFA auprès de douze laboratoires différents et dont les résultats laissent pantois. Pour cause, sur 4000 échantillons anonymes d'urine prélevés sur 879 joueurs lors de matchs de Ligue des champions entre 2008 et 2013, 7,7 % présenteraient un taux anormalement élevé en testostérone. Plus que suffisant pour que la mèche d'une tricherie à grande échelle soit rapidement allumée. Et tout aussi rapidement éteinte par l'UEFA elle-même : "Cette enquête ne montre pas de preuves évidentes de dopage", s'est ainsi empressée de justifier la plus haute instance du football européen. Avant d'ajouter que le "manque de standardisation" des méthodes utilisées et "l'impossibilité" de tester les échantillons B, comme préconisée par l'Agence mondiale antidopage (AMA), prouve qu'aucun "résultat scientifique" ne peut être produit. Alors bonimenteur ou honnête ? Pistes de réponses avec deux experts : Jean-Pierre de Mondenard, médecin du sport français et auteur de l'ouvrage Dopage dans le football : la loi du silence, et Gérard Dine, médecin hématologue.

Muscles, endurance et agressivité


Si tout le monde a un jour su ce qu'était la testostérone, tout le monde n'a pas gardé un souvenir impérissable des cours de SVT du collège et du lycée. Jean-Pierre de Mondenard donne un petit cours de rattrapage. "Les stéroïdes anabolisants sont des dérivés de la testostérone, l'hormone mâle. Pour limiter les effets virilisants - la testostérone donne de la moustache, des poils sur le torse, entre les fesses, développe la pomme d'Adam, etc - des molécules synthétiques ont été développées à la fin des années 1950 qui sont proches de la testostérone", explique-t-il. Pour faire simple, quand un sportif prend des stéroïdes anabolisants, il prend de la testostérone exogène, qui n'est pas naturellement produite par son corps, et dont les effets secondaires sont nuls. Car outre la pousse des poils, la testostérone a beaucoup d'autres avantages pour le corps humain.

"Suivant l'alimentation associée à la prise de ces stéroïdes, on peut développer de façon importante la masse musculaire. A…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant