Mais qui es-tu, Thomas Foket ?

le
0
Mais qui es-tu, Thomas Foket ?
Mais qui es-tu, Thomas Foket ?

C'est la surprise de la dernière liste de Roberto Martínez. Thomas Foket, vingt-deux ans, a été appelé pour la première fois en sélection belge. Et le latéral droit de La Gantoise a joué ce mercredi contre les Pays-Bas. Une première cape in the Foket.

Tremble, Thomas Meunier ! L'arrière droit du PSG a un nouveau concurrent chez les Diables rouges : Thomas Foket, visage de poupon et des faux airs du tennisman David Goffin. Enfin, ça, c'était jusqu'à ce que l'espoir de La Gantoise se débarrasse de cette foutue coupe au bol. Appelé pour la première fois par le sélectionneur de la Belgique, Roberto Martínez, la semaine dernière, Foket a goûté à sa première cape chez les A dans la foulée. C'était lors du match amical contre les Pays-Bas, mercredi à l'Amsterdam ArenA (1-1). Quarante-cinq minutes durant lesquelles le rookie, premier surpris de bénéficier d'autant de temps de jeu, aura regardé Daley Blind dans les yeux. " Le coach m'a dit que j'avais bien joué, ce qui me donne confiance pour la suite ", a déclaré le joueur de vingt-deux après la partie. De quoi espérer remettre le couvert ce dimanche face à l'Estonie.

Papa poule et footing sur la route de l'hôpital


Avant de gravir les échelons à La Gantoise, le Bruxellois a fait ses classes à Dilbeek Sport, un club de la banlieue-ouest de la capitale. Le jeune Foket fête ses seize ans la veille de son baptême en équipe première, en Promotion (quatrième division). À l'été 2012, Anderlecht et Bruges se positionnent. Jean Kindermans, le responsable du centre de formation d'Anderlecht, connaît le père du joueur de longue date, les deux ayant évolué ensemble en juniors. "J'ai entendu parler de Thomas pour la première fois quand il avait douze ans et j'ai appelé Philippe, son papa. Thomas est venu faire quelques entraînements avec nous, mais son père n'avait pas très envie qu'il s'entraîne quatre à cinq fois par semaine", expliquait Jean Kindermans en 2015 pour Sport/Foot Magazine. Mais là encore, le paternel privilégie les études du fiston. Ce sera La Gantoise parce qu'à Gand, le campus de l'université n'est qu'à quelques kilomètres du centre d'entraînement.

Chez les Buffalos, le jeune ailier droit fait valoir de sacrées qualités d'endurance qui lui vaudront d'être replacé en défense, pour jouer les pistons dans le couloir droit. Déjà à l'époque où Foket débutait en Promotion, "il avait une meilleure VO2max

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant