Mais qui es-tu, Maurizio Sarri ?

le
0
Mais qui es-tu, Maurizio Sarri ?
Mais qui es-tu, Maurizio Sarri ?

On pensait d'abord à Siniša Mihajlović. Puis à Vincenzo Montella. Puis à Unai Emery, entraîneur de Séville. Mais au final, Naples a signé Maurizio Sarri, méconnu ex-entraîneur d'Empoli.

Rafael Benítez s'en est allé au Real Madrid. Riccardo Bigon, le directeur sportif, a signé au Hellas Vérone. Au terme d'une saison faite de hauts, mais surtout de bas, Aurelio De Laurentiis, le président du Napoli, a décidé de faire peau neuve. Hier lundi, il a déjeuné avec Maurizio Sarri, taiseux et modeste entraîneur de Serie A, pour discuter avec lui et s'accorder sur son contrat. Chose désormais faite et actée. Un contrat de 2 ans et un salaire de 1,5 million par an. Et cette signature en dit beaucoup sur les futures ambitions du club.

D'inconnu à supersub


Petites lunettes avec des branches noires sur le nez façon Jamy dans C'est pas sorcier, une clope au bec 75% du temps, jogging, polo, des petites dents à la Didier Deschamps marquées par le combo nicotine/caféine... Maurizio Sarri, c'est avant tout un look. Il fait partie de la même dynastie vestimentaire que Marcelo Bielsa et Guy Roux. À savoir la #teamjemenfousdemonallure. L'opposé de Mourinho et Guardiola. Lui, il vient de la rue : "Je suis un fils d'ouvrier et j'en ai toujours été très heureux. " Il est de ces entraîneurs pour qui les fringues ne comptent pas. Non, pour cette caste, et surtout pour Sarri, ce sont les résultats et l'équipe qui importent. Et ça, c'est une valeur qu'il a acquise dans les bas-fonds du football italien.

Maurizio #Sarri è il nuovo allenatore del #Napoli http://t.co/4j4jODS1ce pic.twitter.com/RrYv4OwhBl

— Corriere dello Sport (@CorSport) 6 Juin 2015

Maurice n'a jamais été joueur professionnel. Il a toujours entraîné. En commençant par le bas de l'échelle. Comme un énorme geek le ferait sur Football Manager. En franchissant les étapes les unes après les autres. Dans les années 90, il enchaîne les petits clubs de Toscane et les succès. En 2000, il signe à Sansovino et emmène le club de l'Eccellenza (6e division) à la Serie C2 (4e division) en trois ans. Une performance repérée par Sangiovannese, alors en Serie C2 qu'il conduit jusqu'à la Serie C1…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant