Mais qui es-tu, le joueur de match ?

le
0
Mais qui es-tu, le joueur de match ?
Mais qui es-tu, le joueur de match ?

Pourquoi fait-on tout un bazar autour d'Hatem Ben Arfa ? Arrêtez de chercher les raisons de son écartement, la raison serait toute simple : il est un joueur de match, et pas d'entraînement. Satisfaisant ? Pas vraiment, en tout cas pas pour Unai Emery. Mais au fait, un joueur de match, c'est quoi, exactement ? Des spécialistes répondent.

Pour l'instant, Hatem Ben Arfa a réussi à rester en retrait, et à ne pas commenter l'incroyable imbroglio autour de sa situation, se contentant de laisser son entourage parler. L'" entourage ", ce fameux ensemble un peu indéfini, constitué de potes anonymes qui causent ici et là dans la presse, ou bien de partenaires et entraîneurs anciens ou actuels qui tentent d'expliquer sa mise à l'écart. "Ça me fait rire quand j'entends qu'on associe la notion de manque de travail à Hatem. Je ne sais pas si le quart des joueurs de Ligue 1 travaillent comme lui. Toutes les critiques sur le travail me font rire ", balancent certains, sous-entendant que le fond du problème Ben Arfa vient bien de là. Ben Arfa ne serait pas un bosseur, se reposerait sur ses lauriers, en pensant que son talent seul ferait l'affaire. À quoi bon suer à l'entraînement comme les autres laborieux, si on peut illuminer le match du week-end en un seul geste ? Ce sont Thomas Meunier et Claude Puel qui ont été les plus précis, explicitant la chose, en appelant un chat un chat. " Hatem, c'est un joueur de match. À l'entraînement, on le voit un peu moins ", confiait le latéral belge il y a quelques jours. " C'est un joueur de match, pas d'entraînement ", confirmait Claude Puel dimanche dernier dans Téléfoot. Le mot est donc lâché, et l'enseigne " joueur de match " désormais allumée au-dessus de Ben Arfa. Un qualificatif un brin obscur, dont Unai Emery ne veut pas entendre parler. Solide sur ses appuis, le coach du PSG tranchait en conférence de presse : " C'est un joueur comme les autres. " Mais si dans l'esprit d'Emery, les choses semblent être simples et claires, le cas Ben Arfa clive, ainsi que l'appellation " joueur de match ". Et ceux qui ont connu Hatem ou d'autres footballeurs ayant eu la même réputation avant lui apportent des explications.

Jean-Alain le grand frère


" Hatem, c'est un artiste, un génie. Les gens de son calibre, très instinctifs, ne peuvent pas décrire ce qu'ils font, et ils ont besoin de s'exprimer de façon libre. Malheureusement pour eux, il y a des obligations, des devoirs, un projet de l'entraîneur. " Jean-Alain Boumsong, coéquipier du jeune Ben Arfa à Lyon, démarre par les louanges et les fleurs, avant de tempérer. " Il y a un milieu à trouver, mais l'adaptation doit venir…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant