Mais qui es-tu, le chauve de l'UEFA ?

le
0

Coup de théâtre : Gianni Infantino, le légendaire chauve de l'UEFA, celui qui dirige les tirages de boules des coupes d'Europe en faisant des petites blagues, devrait présenter sa candidature à la président de la FIFA. Mais au fait, c'est qui ce mec ?

Il est là, presque irréel. Bien habillé, le crâne luisant et rond comme les petites boules qu'il s'apprête à tripoter. On ne parle pas là d'un sinistre candidat de Motus prêt à épeler un mot devant Thierry Beccaro, mais du "monsieur boule" de l'UEFA, Gianni Infantino. Un homme dont tout le monde a déjà vu la tête, mais dont les gens ne connaissent que rarement le nom et encore moins la profession précise. Homme des tirages au sort – c'est comme ça qu'il est vulgairement défini -, le Suisse - italien d'origine - est un type qui pèse un peu plus que quelques grands événements par an. Derrière ses airs de magicien en représentation, Gianni n'est autre que le secrétaire général de l'UEFA. Un homme qui a tout de l'executive de haut niveau. Outre le fait d'avoir la tête de l'emploi, Infantino est aussi un ancien professeur de droit de l'université de Neuchâtel en Suisse, il parle couramment plus de cinq langues et a travaillé en Espagne, en Suisse donc ou encore en Italie. Mais alors comment diable ce chauve s'est-il retrouvé à expliquer à Lizarazu et Andoni Zubizarreta où se placer sur la tribune après que leur équipe a été tirée par la "main innocente" de Ruud van Nistelrooy ?

Le crâne de Collina, bras droit de Platoche

Comment l'ami Gianni en est-il arrivé là ? Dans les hautes sphères de l'UEFA comme derrière la rambarde de ce terrain un peu glauque de banlieue parisienne, la raison qui pousse les bosseurs à enfiler le costard ou la chasuble nauséabonde est la même : la passion. Avant toute chose, Infantino est un amoureux du jeu. Darren Tullet, qui présente le tirage au sort de la League Europa avec lui depuis quatre ans raconte : "Sa culture du football est impressionnante. Tous les ans, on fait un tirage blanc avant le direct, et à chaque équipe tirée, il a toujours plein d'histoires à raconter. Il est capable de te dire à propos de telle rencontre : "Ah oui, ils étaient en finale de la Coupe d'Europe en 68 à Eindhoven !"" En fait, le Suisse a commencé sa carrière dans l'administration footballistique au CIES, le Centre international d'études du sport, à Neuchâtel. Ancien juriste du sport, il entre rapidement à l'UEFA en tant que directeur du département juridique en 2007, puis accède à son poste actuel en 2009. Pour Tullet, sa position s'explique par la relation que le frère de crâne de Collina entretient avec Michel Platini :…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant